17 mai

30 ans à Saint-Jean-de-Monts

Categorie: Harmonie 4

La très belle station balnéaire de Saint-Jean-de-Monts, en Vendée, présente la particularité de passer de 7 500 habitants en hiver à environ 120 000 en période estivale. Des contraintes dignes d’une grande agglomération : 193 700 m de voiries ! Dont 95 000 m de voirie urbaine et 98 700 m de voirie rurale ; 42 000 m de pistes et sentiers cyclables… Un parc d’éclairage public qui représente 4 600 points lumineux dont 608 candélabres bois  Aubrilam en lamellé collé, quasiment 15% des installations…

st-jean-de-monts

C’est à l’occasion de l’anniversaire d’une longue collaboration avec Aubrilam – 30 ans – que Jean-Claude Boutholeau, directeur des services techniques, nous parle de sa commune…

« La commune de Saint-Jean-de-Monts à mesuré à sa juste valeur la richesse et la fragilité d’un patrimoine naturel exceptionnel. Aussi a-t-elle décidé de mettre en œuvre un système de management environnemental, conformément à la norme ISO 14001, appliqué à l’ensemble de ses services. Elle s’est engagée à veiller à la cohérence et à la qualité de ses actions relatives entre autre à :

  1. La protection et la mise en valeur du milieu naturel et du paysage.
  2. La prévention de la pollution
  3. La promotion des achats responsables
  4. La promotion des pratiques de bonne gestion de l’environnement auprès de la population, des élus, des agents municipaux et de l’ensemble des organismes intervenant pour le compte de la commune

L’équipe municipale a activement développé l’éclairage des voies urbaines, des pistes cyclables, et par la-même renforcé le confort et la sécurité des administrés et des usagers.

Le Syndicat Départemental d’Energie et d’équipement de la Vendée (SyDEV) nous a toujours accompagné dans le cadre de nos diverses réalisations. La commune lui a d’ailleurs transféré la compétence éclairage public en 2006. Nos projets continuent néanmoins à être étudiés en étroite collaboration. Les aides du SyDEV ont permis à la collectivité de développer son réseau d’éclairage public.

Les premières implantation de mâts d’éclairage en bois Aubrilam ont débuté en 1989. Elles faisaient suite à un essai réalisé début des années 80 en site très exposé (face à l’océan) d’un candélabre mis gracieusement à notre disposition par la société Aubrilam.

En 1989 les élus ont constaté que ce matériel avait parfaitement résisté aux agressions externes. Cette expérience positive leur a permis de répondre favorablement aux services techniques qui proposaient l’implantation de candélabres en bois lamellé collé.

Ce matériau était déjà localement très présent à l’intérieur des bâtiments communaux. C’est le cas pour le Marché couvert du centre ville et plus particulièrement de sa charpente en forme de parapluie maraîchin. Ces conceptions et réalisations originales ont été récompensées par une Équerre d’Argent.

Lors de la réhabilitation du front de mer (2000 m) le bois a beaucoup été utilisé pour la construction de superstructures (pergolas) de platelages (bancs) et de rambardes. Il a pleinement associé à d’autres matériaux tels que l’inox.

Pour des raisons esthétiques et de protection le bois est lasuré. Les agressions externes, pluie et soleil, sont un facteur de vieillissement des lasures. Il était donc indispensables d’apporter une solution satisfaisante permettant d’assurer la maintenance et de pérenniser l’aspect esthétique du bois lamellé collé. C’est un travail qui a été mené concomitamment avec la société Aubrilam, le SyDEV et les services techniques de la mairie de Saint-Jean-de-Monts. Nos nombreux échanges ont permis à Aubrilam d’établir un nouveau manuel de maintance que nous utilisons aujourd’hui … »

Pas de commentaire

Pas de commentaire

Laisser un commentaire